Le site du lycée Pierre de Coubertin à Calais
Vous êtes ici : Accueil » Vie du lycée » Culture » Une belle rencontre : Christine Berg en 1ère L

Une belle rencontre : Christine Berg en 1ère L

D 1er mai 2016     H 23:05     A I.Rembotte     C 0 messages


Les élèves de 1ère L ont pu, pour la deuxième fois en deux mois, rencontrer Christine Berg et discuter avec elle de sa mise en scène de L’Illusion comique , jouée récemment au théâtre de Calais et très appréciée des lycéens.

La rencontre avec une professionnelle de la scène les a particulièrement intéressés, et le spectacle découvert le 29 avril a pu ainsi être éclairé à la lumière de sa créatrice.

Voici quelques questions auxquelles Christine Berg a apporté des réponses :

- Pourquoi faire jouer Géronte par Lise ?

Il s’agit d’une part d’insister de nouveau sur le mélange des identités, d’avoir une nouvelle illustration baroque des personnages puisque d’abord, les spectateurs ne savent pas trop ce qu’est Géronte ; il n’est pas une silhouette de carton comme les premières apparitions sur la scène, mais une sorte de personnage en pâte à modeler dont on à du mal à distinguer s’il est vivant lorsqu’il arrive sur scène. Les spectateurs alors doutent, hésitent. En outre, Lise est un personnage très important dans la pièce, un personnage qui fait avancer l’action, et le fait de lui faire jouer Géronte renforce son importance, sa présence est intensifiée. De plus, ce que dit Géronte à sa fille Isabelle, peut être également prononcé par Lise qui, comme Géronte, est contre le mariage d’Isabelle et Clindor. Enfin, faire de Géronte un personnage absent, presque "mort", qui a besoin d’une sorte d’infirmière jouée logiquement par Lise qui est au service d’Isabelle et peut l’être tout aussi bien de Géronte, montre la vieillesse de ce père. Les pères dans cette pièce sont dépassés, ce sont des vieillards incapables de comprendre les aspirations de leurs enfants. Ce Géronte en fauteuil qui a besoin de la voix de Lise en témoigne.

-  Pourquoi faire surgir Matamore du dessous de la scène ?

Matamore est un personnage qui ne sert à rien : il ne fait pas avancer l’action. Or quand il surgit ainsi, c’est comme s’il sortait de sa tombe lorsqu’on a besoin de lui, lorsque théâtre s’anime. Puis, à la fin, une fois qu’on n’a plus besoin de lui, il retourne dans sa tombe, il repart sous la scène jusqu’à ce que l’on ait de nouveau besoin de lui lorsque le théâtre renaîtra. C’est dire que Matamore est une sorte de fantôme du théâtre qui surgit s’il y a théâtre et qui n’a pas d’existence possible en dehors des planches.

-  Pourquoi faire jouer Alcandre et Clindor par un même acteur ?

Faire jouer Clindor et Alcandre par le même comédien est un choix : on a dans cette pièce le point de vue de Pridamant et ensuite celui de Clindor à la fin. Or, si Clindor est Alcandre, on adopte plus vite son point de vue. C’est comme au cinéma lorsqu’on passe d’un champ à un contre-champ. Ici, Clindor met en scène ses propres retrouvailles pour troubler son père Pridamant. Il s’octroie le rôle d’Alcandre pour mieux confondre Pridamant et montrer lui-même ce qu’il est devenu.

Notes prises par Zoé, Emeline et Kloé

L’entretien a duré une heure et à l’issue de cette heure vraiment très enrichissante, Christine Berg a annoncé qu’elle serait présente à Calais l’an prochain avec un nouveau spectacle. Voilà qui s’annonce réjouissant et sans nul doute, son nom seul suffira non à "renvers[er] les murailles", // à "défai[re] les escadrons" et à "gagn[er] les batailles", mais à entraîner vers le théâtre les élèves qu’elle a conquis cette année.

Portfolio

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message