Le site du lycée Pierre de Coubertin à Calais
Vous êtes ici : Accueil » Vie du lycée » CDI » Projet sur le thème de la Shoah en Première

Projet sur le thème de la Shoah en Première

D 16 mars 2010     H 10:43     A A.Liber     C 0 messages


Depuis janvier 2010, les élèves de 1ère S1, encadrés par Mme Masson, professeur d’histoire-géographie et Mme Dekindt, professeur-documentaliste, travaillent à l’élaboration d’un document écrit relatif au thème de la Shoah et de la déportation.

Leur production finale, présentée sous forme de dossier, et intitulée La Voix des Déportés, est disponible en nombreux exemplaires au CDI, à la MDL et au CDR.
N’hésitez pas à venir vous procurer et à lire ce document, utile et enrichissant.

Ci-dessous, le sommaire du dossier, ainsi que quelques extraits d’articles réalisés par les élèves :

L’idéologie aryenne - La Conférence de Wannsee - le gouvernement français pendant la Deuxième Guerre mondiale - l’horreur de la collaboration - le camp d’ Auschwitz - les méthodes d’extermination - Ils les ont "Justes" protégés - du choc de la découverte à l’effort de mémoire - cadre sur l’extermination - Zoom sur La Vie est Belle - Quand l’Histoire et la Littérature se rencontrent - Génocides modernes, le déni international.

" Au long des générations, il [le terme "Juste"] a servi à désigner toute personne non juive ayant manifesté une relation positive et amicale envers les Juifs. (...) Nous allons d’abord aborder l’exploit accompli par Oskar Shindler, et pour terminer l’infini courage dont Miep Gies a fait preuve avec sa famille pour protéger la famille Frank. "

A propos du camp d’ Auschwitz : " Ceux qui sont passés par l’entrée n’oublieront jamais la plaque où était inscrit : "Arbeit Macht Frei" ( Le travail rend libre), plaque volée depuis peu ."

A propos du film La Vie est Belle : " 52 ans après la libération du camp d’Auschwitz, la société semble désormais capable d’aborder le passé avec plus de souplesse. C’est-à-dire que les cinéastes peuvent inventer une histoire et l’adapter à cette période, et non raconter fait pour fait ce qui s’est déroulé."

Article Génocides modernes, le déni international ( enquête menée auprès d’élèves de seconde et de première) : "Quelle est la première pensée qui vous vient à l’esprit lorsqu’on vous parle de génocide ? 56 % d’entre vous pensent immédiatement à la Shoah, 31 % se sont appliqués à nous faire une définition générale mêlée d’indignation, 9 % ont été capables de nous parler d’autres génocides, tels que le massacre des Arméniens par les Turcs en 1915, les 4 % restants n’ont pas répondu à la question posée."

Article Quand l’Histoire et la Littérature se rencontrent : Cette semaine, nos deux chroniqueurs ont lu pour vous le roman La Mort est mon Métierde Robert Merle, une histoire inspirée du vécu de Rudolf Lang , de son vrai nom Rudolf Hoess, le commandant du camp d’ Auschwitz. Cette histoire nous montre le revers de la médaille, d’une époque cruelle où les Hommes obéissants à d’autres perdaient leur dignité et leur humanité. Nos deux chroniqueurs vont maintenant exposer en quelques lignes leur avis sur ce livre qui bouleversa toute une génération."

Parallèlement à cet ambitieux travail écrit, les élèves de 1ère S1, ainsi que les élèves de 1ère L, 1STS1, 1STS2, et 1 S2, ont pu assister le 5 février dernier au spectacle intitulé Chère Edzia, chers enfants... ( 1939-1944, correspondance de la famille Rotgold, à l’auditorium du Musée des Beaux-Arts de Calais. Ce spectacle, qui est une création de la Compagnie L’Atelier Marcadet, constitue une adaptation de la correspondance pleine d’amour et d’espoir, entre un père, interné dans le camp de Beaune-la-Rolande, et ses cinq enfants pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Ci-dessous quelques avis recueillis parmi les élèves de première ayant assisté à la représentation :

" J’ai apprécié le fait que ce spectacle retranscrive les véritables lettres des enfants. J’ai aussi aimé les échanges avec les comédiens après le spectacle. En revanche, je n’ai pas aimé que le dénouement soit révélé au tout début du spectacle."

" Dans l’ensemble, c’était bien. Cependant, je m’attendais à une pièce de théâtre traditionnelle. J’ai trouvé le spectacle émouvant."

" J’ai trouvé le spectacle assez émouvant. J’ai apprécié le jeu des acteurs. Par contre, je regrette le manque de dynamisme et les longueurs dans la pièce".

" J’ai aimé l’originalité du spectacle et les photos de famille diffusées à la fin. "

" L’absence de mise en scène m’a déplu, ainsi que l’absence des lettres de la mère".