Le site du lycée Pierre de Coubertin à Calais
Vous êtes ici : Accueil » Pédagogie » Langues » Le chinois à Coubertin

Le chinois à Coubertin

D 12 mars 2014     H 21:18     A     C 0 messages


L’enseignement du chinois LV2 et LV3 est ouvert aux lycéens de Coubertin dès la seconde.Deux Jumelages ont été noués, l’un avec Hsinchu International School, un établissement international qui siège à Taiwan, l’autre avec The Higt School Attached To Hunan Normal University (http://www.hnsdfz.org//) qui se situe à Changsha Chine.

Des échanges culturels et linguistiques ont été organisés en 2006, 2008, 2010, 2012 et 2014 avec un voyage d’études de 10 jours entre Calais/ Hsinchu et Calais Changsha. Les lycéens de Coubertin vont de nouveau à Changsha pour un voyage d’études sur l’année scolaire de 2014 - 2015.

Le chinois : Un atout professionnel

Première langue parlée dans le monde (1.5 milliards d’individus) et deuxième langue utilisée sur Internet , l’acquisition des bases du chinois est devenue un atout majeur sur le marché de l’emploi tant français qu’européen. Elle valorise une formation technique, scientifique, commerciale, juridique, ou administrative. Langue bien vivante, le chinois met en valeur un cursus, et contribue à la réussite future des élèves.

JPEG - 111.1 ko

L’enseignement du chinois en France

Dans le monde, le chinois est enseigné dans plus de 100 Pays. En France, dans l’enseignement secondaire, les effectifs augmentent de plus de 30% par an. Le chinois peut être choisi au Baccalauréat comme langue vivante 1, 2, ou 3 ou en option facultative.

Dans le supérieur le chinois est désormais présent en tant que spécialité (une vingtaine de départements universitaires), mais aussi en tant que langue de complément dans de nombreuses Grandes Écoles et au sein de cursus de commerce, de droit, de gestion, etc. Le HSK, certification linguistique internationale conçue sur le modèle du TOEFL anglais et réalisé sous l’autorité du ministère de l’Éducation de Chine, a une valeur solidement établie dans le monde.

JPEG - 124.2 ko

我学汉语 J’apprends le chinois

Une langue pas comme les autres

L’étude du chinois ne suppose aucune disposition Intellectuelle particulière. Exigeant soin et régularité dans le travail, elle permet de développer trois formes de mémoires : visuelle, auditive, et gestuelle. Pour apprendre, on a recours à des moyens mnémotechniques simples. Les caractères chinois peuvent être des pictogrammes, sortes de « logo » provenant d’images...

L’arbre 木 mù ; l’homme 人 rén Le soleil 日 ri ; la lune 月 yuè

Ou des caractères composés :

Le repos ( l’homme et l’arbre) 休 La clarté (le soleil et la lune) 明

Toujours invariables, les caractères chinois n’ont ni genre, ni nombre, ni déclinaison, ni conjugaison. L’ordre des mots dans la phrase reste stable.

我 学 汉语

Je étudier chinois

wo xue hanyu

 

Portfolio

  • Les Lycéens de Coubertin reçoivent leurs correspondants Taiwanais